Glossophobie : vous pouvez arrêter d’avoir peur de parler en public

La dernière fois que vous avez pris la parole en public, avez-vous dû partir et n’avez-vous pas terminé votre explication à cause de votre malaise ? Pour vous, parler en public est pire que vivre un cauchemar?

Si vous vous sentez identifié avec les questions que je viens de vous poser, continuez à lire ce post et il est fort probable que vous souffriez de glossophobie, panique exagéré de parler en public.

Qu’est-ce que la glossophobie ?

Le terme glossophobie fait référence à un trouble anxieux spécifique dans lequel la personne éprouve une peur excessive, irrationnelle et incontrôlable de parler en public.

Est Peur de parler en public exacerbée amène la personne à éprouver des niveaux d’anxiété anormalement élevés chaque fois qu’elle doit parler en public, elle a donc toujours tendance à éviter ces situations.

Le mot vient de l’union des termes d’origine grecque « glosse » qui se traduit par « langue » Oui « phobes » correspond à « craindre ».

La glossophobie est une phobie situationnelle qui ne se produit que dans le contexte spécifique de devoir parler devant un public, même s’il est connu ou restreint.

Les symptômes

Symptômes physiques

Lorsque vient le temps de s’exposer et d’affronter le stimulus phobique, devoir parler en public, il y a une hyperactivité du système nerveux central qui provoque un grand nombre de changements et d’altérations dans le corps. Ces symptômes comprennent :

  • Augmentation du rythme cardiaque et de la respiration
  • Sensation d’essoufflement ou d’étouffement
  • Vertige ou étourdissement
  • Nausées et/ou vomissements
  • augmentation de la transpiration
  • tremblements
  • troubles gastriques
  • Confusion
  • Évanouissement
  • sentiment d’irréalité

Symptômes cognitifs

Des croyances, des idées irrationnelles et des pensées très récurrentes qui envahissent l’esprit de la personne sur les choses qui peuvent arriver lorsqu’elle parle en public.

  • Idées intrusives, involontaires et incontrôlables sur les scénarios possibles qui peuvent se produire pendant que la personne parle devant un public.
  • Spéculation obsessionnelle sur l’action redoutée.
  • Images mentales de nature catastrophique.
  • Peur de perdre le contrôle et de ne pas savoir gérer correctement la situation.
A lire aussi :   Une communication efficace

Symptômes comportementaux

Symptômes comportementaux qui apparaissent en réponse au stimulus ou à la situation aversive et dont le but est soit l’évitement de ladite situation, soit la fuite.

Comment vaincre la peur de parler en public ?

Voici plusieurs étapes pour pouvoir survivre peur de parler en public

  1. Affrontez le problème. Assumer le problème et y faire face est essentiel. Bien qu’au début les symptômes physiques puissent augmenter et vous faire vous sentir plus mal, cela passera et une fois que vous vous y serez habitué et que vous vous exposerez à la situation, ils diminueront.
  2. Entraînez-vous à vous regarder dans un miroir et à vous enregistrer sur vidéo. Vous gagnerez en sécurité. Répétez-le autant de fois que vous le jugez nécessaire jusqu’à ce que vous remarquiez que tu perds ta peur
  3. Connaître le sujet. Plus vous comprenez le sujet dont vous allez parler et plus vous vous y intéressez, moins vous risquez de faire des erreurs ou de perdre le fil. Et si vous vous perdez, vous pouvez récupérer rapidement. Prenez le temps de réfléchir aux questions qui pourraient vous être posées par le public et préparez vos réponses à l’avance.
  4. Soit prudent. Si vous préparez le discours et que vous êtes clair sur les points importants, en laissant un peu de côté l’improvisation, vous perdrez beaucoup de nerfs. Pour ce faire, il faut travailler le sujet par écrit au préalable et dresser un canevas avec les points principaux.
  5. Détends-toi. Pratiquez des techniques de relaxation et de respiration car être nerveux quand vous allez parler en public est un mauvais allié. Prenez une ou deux respirations lentes et profondes avant d’arriver sur place et pendant le discours.
  6. Penser positivement. Ne vous laissez pas emporter par une pensée négative, faites tout le contraire, pensez et imaginez que tout se passera bien. Visualisez votre succès. Les pensées positives peuvent atténuer une partie de votre vision négative de vos performances sociales et libérer une certaine anxiété.
  7. Briser la glace. Ça commence toujours par une présentation, un salut et un remerciement au public, puis une introduction, en cas de grosse tension, on peut briser la glace avec une blague.
  8. Utilisez des supports audiovisuels. Des diapositives PowerPoint ou des vidéos externes, par exemple, seront un bon support pour votre présentation et serviront principalement de guide pour éviter de faire des blancs ou de perdre le fil. De plus, ces aides utilisées correctement maintiennent l’intérêt et l’attention du public et aident à comprendre le message..
  9. Croyez en vous. C’est le plus important de tous. Vous êtes capable de le faire, mais vous ne le savez pas encore.

Laisser un commentaire