Comment surmonter l’anxiété liée à l’alimentation

L’anxiété C’est un terme global et nous le définissons comme cet état émotionnel caractérisé par des sentiments de peur, de tension et de souffrance face à un danger censé se produire.

À certaines occasions, les effets de vivre avec l’anxiété peuvent entraîner de mauvaises habitudes alimentaires, dont nous ne sommes souvent même pas conscients, et provoquer ce que nous appelons l’anxiété à l’égard de l’alimentation. Manger par anxiété ou la faim émotionnelle, une altération de plus en plus fréquente de notre société et que nous allons détailler dans cet article. C’est pourquoi il est essentiel de savoir détecter et contrôler l’anxiété.

Pourquoi cela arrive-t-il?

Quand on parle d’angoisse de manger nous nous référons à cet état dans lequel la personne mange sans avoir vraiment faim et objectivement.

L’anxiété liée à l’alimentation se caractérise par le fait que la personne qui en souffre ressent un grand besoin de manger, un besoin qui apparaît de manière impulsive et incontrôlable. La personne sent qu’elle a besoin de manger, même si elle n’a pas vraiment faim, pour se rassasier « quelque chose » ça te dérange. Et celui-là « quelque chose » cela se traduit par un conflit émotionnel qui n’est pas résolu de manière adéquate, par conséquent, le sujet mange pour satisfaire des besoins émotionnels et jamais physiques.

De la cuisine au canapé, du canapé à la cuisine, ouvrir et regarder toutes les armoires et le frigo pour voir ce qu’on peut manger : quelques chips, une once de chocolat, un morceau de pain, des biscuits, des gelées , des olives, de la charcuterie, un peu de fromage, encore un peu de… de cette façon, les personnes qui souffrent de cette altération font de cet acte une routine et cela devient un fardeau qui pèse sur eux, interférant avec leur qualité de vie et générant un inconfort qu’ils ne peuvent
éviter.

Le problème ici n’est pas la nourriture que la personne mange, mais la causes qui nous font manger de façon compulsive. La personne entre dans une boucle ou un cercle vicieux dont elle ne peut sortir :

  1. La personne mange parce que cela lui fait du bien à court terme, et le fait est que le fait de manger libère de nombreux neurotransmetteurs comme la dopamine qui nous font ressentir du plaisir.
  2. Après un court laps de temps, la personne se sent à nouveau mal, de nouveau anxieuse, pourquoi ? parce que la cause réelle et principale n’a pas du tout été résolue avec la nourriture ingérée et aussi les éventuels sentiments de culpabilité, de honte et de remords pour l’acte précédent qui a peu servi.
  3. Résultat? plus d’anxiété. Et donc on recommence la boucle…
A lire aussi :   Anxiété infantile

Symptômes et causes

Maintenant que nous en savons un peu plus sur l’anxiété de manger, nous allons voir la causes les plus courants qui peuvent en être la cause :

Faible estime de soi

Les personnes ayant une faible estime de soi et une insécurité se sentent régulièrement insatisfaites et lorsque l’incertitude et un sentiment de vide les menacent, elles essaient de combler ce vide, souvent avec de la nourriture.

Mauvaise gestion des émotions

Les émotions ont un poids beaucoup plus important qu’on ne peut parfois l’imaginer dans les cas d’anxiété à l’égard de l’alimentation ou dans tout autre type de trouble de l’alimentation et traditionnellement, on nous a appris que les émotions négatives n’ont d’autre utilité que de nous faire souffrir. Nous savons déjà que c’est faux, donc une mauvaise gestion ou une gestion erronée des émotions de base, comme cacher, réprimer et/ou contenir, ne fera qu’entretenir le problème.

Excès de maîtrise de soi

Si nous supprimons ou contrôlons continuellement le désir de manger, nous obtenons parfois un effet de rebond, c’est-à-dire que la personne s’effondre et finit par manger de grandes quantités de nourriture en très peu de temps.

Comprendre la nourriture comme une source exclusive de plaisir

Déguster un bon repas est un plaisir non négligeable. Cependant, lorsque nous ne trouvons que du bien-être à travers elle, en la rendant « responsable » de notre satisfaction, nous sommes face à un problème.

7 techniques pour calmer l’angoisse de manger

Travailler son estime de soi

Partie de la régime pour éliminer l’anxiété manger c’est travailler sur votre appréciation personnelle et la perception que vous vous faites et avez de vous-même. Plus l’estime de soi et la confiance en soi augmentent, plus nous nous sentons en sécurité et satisfaits, de cette façon, le contrôle que nous exerçons et sentons que nous avons sur nos vies augmente et notre volonté, notre acceptation, notre connaissance de soi et notre respect de soi s’améliorent également. , et ainsi automatiquement réduire vos niveaux de anxiété.

A lire aussi :   Crise de panique

Identifier les situations

Repérez les moments où le besoin apparaît mangerfaites une liste de questions et notez les réponses :

  • Parce que j’ai anxiété réellement?
  • A quelle heure cela se passe-t-il ?
  • Est-ce juste après quand je commence à manger?
  • Que se passe-t-il ou que dois-je penser avant de commencer manger?

Vous verrez sûrement que votre visite à la cuisine coïncide avec des moments de stress et d’inquiétude excessive ; stress au travail, mauvaise nouvelle, dispute, changements hormonaux typiques du cycle menstruel chez la femme… Si nous sommes capables de détecter les moments où cette sensation apparaît, il nous sera beaucoup plus facile de les anticiper et de développer des stratégies qui aident nous à éviter de la contrainte de manger.

Détendez-vous

Pratiquez régulièrement des exercices et des techniques de relaxation, vous réduirez ainsi la tension accumulée pendant la journée, ce qui vous aidera à Calmer la bonne humeur et supprimer l’anxiété.

Apprendre à bien gérer ses émotions

Il est essentiel de ne pas réprimer et garder les émotions négatives, mais de les percevoir comme des signaux internes indiquant qu’il y a quelque chose dans notre vie que nous devons changer ou améliorer.

Recherchez d’autres types de récompenses

Pensez à des activités qui vous remplissent et vous satisfont de la même manière, mais sans les conséquences négatives de la frénésie alimentaire et remplacez-les.

Dormez bien

Ne pas dormir suffisamment d’heures nous rend plus fatigués et irritables et a également un effet direct sur notre corps, cela augmente le niveau de faim.

Faire de l’exercice physique

L’exercice physique modéré nous aide à augmenter les niveaux de dopamine (de la même manière que lorsque nous mangeons) et à détendre les tensions accumulées, ce qui en fait un allié essentiel lorsqu’il s’agit de réduire les niveaux d’anxiété, de stress et de tension.

A lire aussi :   Eviter le stress

Regarder le régime

D’autres aides qui peuvent s’avérer utiles par rapport à la diète et se sentir plus rassasié sont :

  • Buvez beaucoup plus d’eau : nous confondons souvent la soif avec la faim. Ainsi, dans les moments où vous êtes interrompu par ce sentiment soudain, urgent et immédiat de manger quelque chose et après les heures, buvez de l’eau, cela peut aider supprimer momentanément la sensation intense de faim pour anxiété.
  • Mangez lentement : profitez du moment de manger, ne soyez pas pressé, mangez calmement et mastiquez plus et mieux, de cette façon vous rendrez un grand service à votre estomac et à votre santé à tous points de vue. Vous aurez une meilleure digestion et augmenterez également la sensation de satiété après avoir mangé.
  • Mangez plus de protéines et moins de sucre : les aliments et les produits riches en sucre vous rassasient à court terme mais ensuite cette sensation disparaît très vite. Au contraire, les aliments riches en protéines nous rassasient plus longtemps et sont plus sains (viande, poisson, fromage, seitan, tofu, etc…), ceci dit, changez vos habitudes et mangez plus de protéines.
  • Ajoutez plus de fibres à votre diète: Comme au point précédent, les aliments riches en fibres vont aussi vous rassasier et ainsi diminuer la anxiété
    et la faim. Mangez du pain de grains entiers, des pâtes de grains entiers, plus de légumineuses, des noix et du riz brun.
  • Incorporez des aliments faibles en calories qui satisfont la faim, tels que des barres énergétiques, des shakes ou même comprimés qui gardera le virus des démangeaisons à distance entre les repas.

Demandez l’aide d’un professionnel

Une fois que vous constatez que le problème persiste dans le temps, que vous n’êtes pas en mesure de retirer l’anxiété par vous-même et influence négativement votre qualité de vie, vous devriez demander l’aide d’un professionnel en psychologie pour commencer ensemble le meilleur traitement et trouver le la solution.

Laisser un commentaire