Changer de vie : 7 étapes qui vous aideront

Si à ce moment de votre vie ou à tout autre moment vous avez ressenti, pensé, décidé ou êtes soudainement engagé dans un processus de changement de vie, ne vous inquiétez pas, c’est très courant et totalement ordinaire.

Un changement de vents si vous voulez vraiment y parvenir sans l’influence de [email protected], est toujours positif ; se débarrasser de l’idée généralisée que le changement est mauvais et/ou négatif, au contraire, le changement peut être synonyme de progresser, d’avancer, de s’améliorer, de renaître, de se renforcer, d’apprendre, de redémarrer, de se renouveler et la plupart du temps c’est un acte de bravoure. Bien sûr, ne soyez pas confus, qu’il soit positif ne veut pas dire qu’il est simple, rapide ou facile à réaliser.

Le sentiment d’avoir besoin d’un changement de vie elle peut apparaître brutalement ou apparaître de manière plus diffuse, comme un sentiment d’insatisfaction continue ou de mécontentement généralisé que l’on ne sait pas très bien expliquer et peu importe l’âge qu’on a, elle peut nous envahir à 30, à 40, à 50… vouloir changer dans certaines facettes de votre vie ne doit pas être synonyme d’immaturité. Vous venez d’avoir 70 ans et vous avez décidé de reprendre ces études que vous avez laissées inachevées ? Super, bienvenue au changement.

Mais par ou commencer Oui je veux changer? Comment puis-je changer sans s’évanouir dans le processus? Comment changer si je ne sais même pas ce qui m’arrive?

Nous détaillons ici 7 étapes qui vous aideront à y parvenir.

Détecter la raison du changement

Ce point est essentiel. La première chose que nous devrons évaluer est ce que je veux changer et pourquoi j’ai besoin d’un changement. Dans cette étape, la connaissance de soi sera essentielle. Ici, nous pouvons trouver deux possibilités. Il se peut que nous l’ayons très clairement puisque la vie nous a mis dans une situation compliquée ou que quelque chose de pertinent, radical et inévitable s’est produit dans notre quotidien : perte d’un proche, proposition de changement soudain de destination professionnelle, votre partenaire a décidé de mettre fin à la relation amoureuse sans raison apparente, perte d’emploi, diagnostic surprise d’un grave maladie…

A lire aussi :   Différences entre la psychologie et le coaching

Ou peut-être, il se peut que la raison du changement ne soit pas si facile à identifier, ici il sera temps de faire un peu d’introspection, d’être honnête avec soi-même et de ne pas se laisser emporter par les avis de tiers, exemples pourrait être : évaluer un changement d’emploi déjà que vous ne vous sentez pas satisfait de ce que vous faites, avoir envie de changer de ville de résidence, commencer à penser à avoir un enfant à 40 ans voulant reprendre des études du passé, inclure de saines habitudes de vie comme arrêter de fumer…

Fixez-vous des objectifs simples

Une fois que nous avons détecté et identifié ce que nous voulons atteindre, la prochaine étape serait de fixer des objectifs faciles à atteindre (bien qu’ils fassent partie d’objectifs plus grands et plus difficiles), simples, fermés, gérables et conçus pour le court terme. , de cette manière, une fois atteint, nous nous sentirons motivés, récompensés, désireux de continuer et nous avancerons d’un pas sûr sur notre chemin.

Assurez-vous que vos objectifs sont des choses que vous voulez vraiment et qui ne sont jamais imposées par les autres. Il est inutile d’essayer de couvrir plus que ce que nous savons réellement pouvoir atteindre, cela ne fera que faire apparaître la frustration, la démotivation entre en scène et nous avons envie de jeter l’éponge.

Motivation

C’est un facteur clé. Au cours du processus de changement, le motivation il ne peut pas être absent. Elle fait partie de l’essence qui vous fera avancer. œil! Il faudra faire attention si on remarque qu’il diminue. Il est normal que notre motivation subissez des hauts et des bas sur le chemin du changement, certains jours vous serez rassasié et d’autres jours quelque chose de moins, [email protected]comme je l’ai dit au début, personne ne dit que la route est facile.

A lire aussi :   Avantages du coaching

Persévérance

Essayez de ne pas vous contaminer avec ce que les autres peuvent dire, commenter, donner leur avis et/ou critiquer par rapport à votre changement, soyez fort, la décision est déjà prise, bien sûr vous pouvez les écouter, en fait il faut les écouter pour eux, il n’est pas acceptable d’ignorer qui que ce soit Ici, l’important est d’être assertif, vous êtes immergé dans le processus, vous êtes cohérent avec la décision prise au début, libre d’agir comme bon vous semble et ils ne vont pas te faire changer d’avis. Celui qui vous aime vraiment devra respecter votre décision, même s’il ne la partage pas ou ne la comprend pas à 100 %.

Garder l’essentiel

Vouloir changer pour s’améliorer et ne plus se sentir mal est fondamental quand on veut changer. Ce que nous ne pouvons jamais oublier, c’est que nous sommes tous des êtres indépendants, différents et uniques. Faire des comparaisons et penser qu’avec le changement nous deviendrons une autre personne est fatal. Envy est un mauvais compagnon de voyage. Nous devons être conscients de qui nous sommes, en laissant de côté les comparaisons haineuses. Lorsque le changement arrive et que vous atteignez les objectifs fixés au début du processus, souvenez-vous toujours que votre essence ne changera pas.

Bonne estime de soi

Avoir une forte estime de soi est également très important lorsqu’un changement se produit dans notre vie de tous les jours. Nous devons nous aimer et nous valoriser pour qui nous sommes et identifier nos forces, points positifs et/ou points forts (que nous avons tous) et apprendre à les gérer efficacement dans nos vies pour nous sentir bien dans notre peau. De cette façon, nous nous sentirons plus en sécurité et cela aidera à atteindre les objectifs établis.

A lire aussi :   Comment être un bon leader

Gérer ses émotions

Lorsqu’un changement approche, la peur entre toujours en scène et c’est parce que la peur de l’inconnu est quelque chose d’habituel et d’absolument normal, donc ressentir de la peur pendant tout processus de changement est logique : peur d’échouer dans la tentative, peur de faire des erreurs, peur de perdre des personnes pendant le processus de changement, peur de sortir de notre zone de confort, peur de l’incertitude… L’important est que cette peur ne nous bloque pas, qu’elle ne nous dépasse pas et qu’elle ne nous fasse pas rebrousser chemin à la première occasion, entravant notre chemin et nous empêchant d’avancer vers le but. Pour que cela n’arrive pas, il faut savoir gérer ses émotions, la peur est une émotion de base, tout comme la joie ou la surprise, la canaliser correctement, ne pas la nier ni la cacher, juste la comprendre et ressentir la peur qui va devenir incapable.

Laisser un commentaire